Rendez votre rêne interne !

La descente de main, alias quand on dit de donner votre rêne interne à votre cheval – qui en a plus besoin que vous – pour pouvoir engager le postérieur correspondant et se mettre en prise d’équilibre… Objectif du mois de juin : OSEZ !
Très bon exercice en réponse au, malheureusement très répandu “je sais que j’utilise pas assez ma rêne externe, tous mes profs me l’ont toujours dit, mais je n’y arrive pas” : si vous vous enlevez votre “béquille” (cf. la rêne intérieure en résistance permanente et qui agit comme contrôleur des travaux en cours et finis) il ne vous restera que votre rêne extérieure pour encadrer votre cheval et lui proposer une prise d’équilibre qui ne se fait plus en opposition à votre rêne intérieure (pas d’autre choix, car cela bloque l’engagement du postérieur intérieur) mais en coopération avec votre rêne extérieure. Tout le côté interne à la courbe peut alors enfin se relâcher pour venir se ployer (et s’employer) au maximum pour s’articuler. Des muscles qui travaillent sont des muscles qui respirent.
Remplacez votre “béquille” permanente et continue par des actions de main très ponctuelles mais efficaces pour garder la ganache interne cédée, et rendez au cheval sa rêne intérieure tout de suite pour qu’il puisse fonctionner dans la position que vous venez de lui proposer.
Pensez-y !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *