• Blog,  Technico-Pratique

    Réagir face aux défenses

    À partir du moment où on travaille avec du vivant, il est logique que nous ayons moultes occasions d’être surpris par des réactions plus ou moins créatives du cheval à une demande. Qu’il soit toujours en apprentissage de ladite demande, ou qu’il ne soit pas prêt à l’exécuter (en termes de motivation et d’anticipation, comme en termes de pré-requis locomoteurs pour l’exécuter), ou encore parce qu’il est confus par d’autres facteurs encore. C’est un processus normal, qui n’est pas réservé aux jeunes chevaux, et qui est même le mode préférentiel d’apprentissage (et doit donc le rester) par essai-erreur. Par contre, votre réaction à tous ces comportements pas spécialement désirés (voire…

  • Blog,  Technico-Pratique

    Allonger : l’équilibre d’abord !

    Dans ce billet, je reviens sur les fautes les plus fréquentes dans les 3 allures en extension. Souvent, c’est le fait d’une mauvaise compréhension du mouvement et des étapes à vérifier lors de ses répétitions ou son travail. En effet, on ne peut pas simplement (et gratuitement) aligner des diagonales et des longueurs au trot allongé en espérant qu’il s’arrange de lui-même sans que, le cheval anticipant très bien la suite des événements, finisse par trouver le chemin le plus facile et se prépare non pas à allonger l’allure mais à aller plus vite en tombant sur les épaules. Comment lui demander de développer de sorte qu’il n’aille pas à…

  • Blog,  Technico-Pratique

    Mouvement à la loupe : l’épaule en dedans (EED)

    Décrite en son temps par Nuno Oliveira comme étant l’aspirine de l’équitation, l’épaule en dedans est une pièce maîtresse du dressage. Correctement demandée et exécutée, elle permet d’équilibrer le report de charges du cheval vers son arrière-main, allégeant l’avant-main, via le contrôle des épaules. Très vulgairement (et j’espère que les puristes me pardonneront cet écart), on dit aux épaules de ralentir en demandant aux postérieurs de venir plus en avant sous la masse. C’est un exercice permettant d’affiner la perméabilité du cheval et de le redresser pour gagner en rectitude. En y repensant, la demi-parade (ou « half halt » en anglais) est une des clés à ce sujet, mais nous j’y…

  • Blog,  Technico-Pratique

    « J’AI UNE MAUVAISE MAIN… »

    La « mauvaise main » est un problème que beaucoup de cavaliers décrivent sans pouvoir poser les mots exacts sur leurs erreurs techniques réelles. Comme je le dis souvent : poser des mots techniques c’est le début du progrès. En effet, cela veut dire que l’on décrit le geste technique plutôt qu’on le juge arbitrairement.Ce qu’on appelle une mauvaise main reflète des réalités différentes : Défaut d’équilibre qui ne permet pas la liberté totale des bras et leur indépendance (qui peut être dûe en partie par une selle non adaptée au cavalier ou mal équilibrée) Mauvaise proprioception (on est persuadés de performer un mouvement…Alors que notre corps l’a mal calibré ; on…

  • Blog,  Technico-Pratique

    Avoir son cheval devant les jambes

    Aujourd’hui on revient sur LA notion centrale du dressage et plus généralement, de ce qui permet à notre cheval de nous porter sans se mettre en difficulté au niveau musculo-squelettique : l’énergie en avant. Plus tard, grâce à un entraînement construit, cela se transforme en amplitude longitudinale et engagement des postérieurs sous la masse… Mais la première étape : un cheval réactif aux jambes, qui se porte en avant de lui-même. Pour modeler l’énergie du cheval et transformer son équilibre…Il faut déjà avoir de l’énergie entre les mains ! Point anatomie Le cheval a beau être domestiqué et élevé de longue date, il fait ce qu’il peut avec ce qu’il a.…

  • Blog,  Technico-Pratique

    Une longueur d’encolure fonctionnelle

    Aujourd’hui, nous tentons de répondre à une question ô combien légitime : Comment savoir si mon attitude de travail est fonctionnelle ? En dressage, il faut l’avouer, on aime bien se poser plein de questions, se demander comment les choses marchent ou pas…Et se demander si notre perception correspond bien à ce qu’il se passe. Et là c’est un autre jeu !Une attitude de travail doit permettre au cheval d’engager son arrière-main sous la masse, de soutenir son garrot, mais aussi de se servir de son encolure pour s’équilibrer et accomplir chacune de ses foulées sans traumatismes inutiles. De suffisamment « court » pour arrondir le cadre…… À aussi « long » que possible…

  • Blog,  Technico-Pratique

    Les longues-rênes

    Question : Ma jument coupe le cercle/la trajectoire d’un côté en longues rênes, que faire ? Le travail aux longues rênes nécessite quelques étapes qui construisent le contrôle notamment de la trajectoire mais aussi l’acceptation de l’incurvation. En effet, déjà lorsque le cheval coupe le cercle avec une longe vous vous retrouvez bien embêté, alors avec 2 rênes de 8m dans les mains… Aïe ! Voici un petit découpage des difficultés qui devrait pouvoir t’aider .Attention, le travail aux longues-rênes est potentiellement dangereux pour l’humain et le cheval et doit se faire dans des environnements sécurisés, en veillant à ne pas se mettre à portée de coups de pied. Quelques…

  • Blog,  Technico-Pratique

    Travail à pied pour le dressage ?

    Commençons par le commencement : ce qui dicte mon programme hebdomadaire prévisionnel et réel est une seule règle surtout en ce qui concerne les jeunes chevaux (et qui a été très formateur pour la gestion des chevaux matures !) :Tous les jours quelque chose de constructif. Don’t get me wrong : le repos en lui-même y a toute sa place et ses lettres de noblesse. La différence, c’est qu’il doit être réfléchi, anticipé et non pas seulement en fonction de la météo ou de mes disponibilités seules. Ce n’est pas un accident mais doit rejoindre un choix délibéré qui permet au cheval de digérer les informations, ou participer à la…

  • Blog,  Technico-Pratique

    Retour rapide : Le contact

    Ceci est un article faisant écho à un webinaire gratuit sur le Discord communautaire. Définitions Le contact est le lien entre la main du cavalier et la bouche du cheval. Il s’agit plus basiquement du ressenti que le cavalier a de son cheval à travers ses mains, ainsi qu’un canal de communication bidirectionnel à l’usage du cavalier comme du cheval. Il s’agit de la première étape vers la connexion, qui elle est le ressenti de l’énergie des postérieurs du cheval passant librement à travers le dos et l’encolure du cheval ; dans les mains du cavalier. Le contact y est nécessaire, comme la souplesse est essentielle à la rectitude (la…

  • Blog,  Technico-Pratique

    Gérer la remise au travail

    En ces temps de déconfinement suite à souvent jusqu’à 2 mois d’arrêt, comment gérer la reprise est une question qu’il est légitime de se poser. Donc qu’il s’agisse de ces temps particuliers, ou de sortie d’un mois de vacances annuel ou encore d’une sortie de blessure voici comment articuler le retour progressif à une intensité normale de travail. 👆La balance intensité / fréquence👆Selon l’activité effective de votre cheval jusque là, vous pouvez reprendre plus ou moins intensément. De sorte de pas le saturer et qu’il puisse récupérer, je préconiserais 3 séances d’activité relativement physique par semaine, 4 séances maximum en comptant le travail au sol à partir de la 2e…